Comment diminuer les risques de cholesterol ?

Comment diminuer les risques de cholesterol ?

Au cours de la cirrhose biliaire primitive, dans environ 3 à 4 cas sur 10, il existe une élévation marquée du cholestérol. Celle-ci est due au fait que le foie dans la cirrhose biliaire primitive en fabrique en excès. Le but de l’alimentation lorsque que l’on est atteint de maladies biliaires est de limiter cette élévation du cholestérol dans le sang. Aussi, le meilleur moyen d’éviter cette élévation du cholestérol est de surveiller les apports alimentaires  et de favoriser son élimination.

Les aliments riches en cholestérol sont le beurre, les graisses animales, le fromage, les œufs, les charcuteries. On conseille donc de limiter l’apport de fromage à 20 à 30 g en moyenne par jour et de limiter la consommation d’œufs à 2 à 4/semaine maximum. Concernant les graisses saturées, il faut les éviter absolument (graisses animales, graisses des abats). Il convient, comme pour tout le monde, de consommer des huiles insaturées, l’huile de colza de première pression, l’huile d’olive et bien sûr de consommer des aliments ayant une teneur élevée en omega 3. Les poissons, en particulier les poissons dits gras, sont les seuls à avoir une concentration suffisante en acides gras insaturés. L’administration de graisses ou d’acides gras insaturés sous forme de gélules s’est révélée sans effet à court terme ni bénéfique ni maléfique au cours de la cirrhose biliaire primitive (étude du Docteur Giral et du Professeur Poupon effectuée en 1992).

Comment avoir une alimentation équillibrée ?

Le bon équilibre des différents aliments est synthétisé dans ce schéma de la pyramide alimentaire.

pyramide.jpg

Ai-je encore droit à l’alcool ?

Malgré son nom, la cirrhose biliaire primitive n’a pas de rapport avec la cirrhose d’origine alcoolique.L’alcool n’est donc pas formellement complètement interdit ni pour la CBP, ni pour les autres maladies, mais une majorité de patients n’en consomme jamais, par goût ou principe de précaution. Ceux qui en consomment le font très occasionnellement et très modérément, après avis favorable de leur médecin.

2006, modifié octobre 2010