Sélectionner une page

La couverture médiatique à propos de l’épidémie du coronavirus  inquiète  la population française et parmi elle, certains malades atteints des maladies qui sont l’objet d’albi ( Cholangite Biliaire Primitive, Cholangite Sclérosante Primitive, Hépatite Auto-immune, Syndrome LPAC).

L’équipe d’animation d’albi suit très attentivement ce qui se passe avec l’expansion de ce virus Covid-19 dans le monde et tout particulièrement en France. Nous recoupons de nombreuses informations émanant des autorités officielles et aussi de divers spécialistes des maladies infectieuses.

Comme vous le savez, nous avons prévu notre Assemblée Générale et notre Journée annuelle d’Informations Médicales le samedi 14 mars à Paris .

A ce jour, notre Assemblée Générale et notre journée d’informations médicales sont maintenues, à moins que de nouvelles instructions contraires  provenant des autorités sanitaires modifient cette position.

Les foyers d’infection du Covid-19 restent à ce jour limités et sa dangerosité confirmée comme faible. Par ailleurs, les conférenciers qui sont programmés pour notre journée du 14 mars sont des membres éminents du corps médical, exerçant au coeur du système hospitalier. S’ils pensaient que notre réunion comportait un danger particulier, ils seraient donc les premiers à nous alerter.

Nous avons interrogé l’équipe du Centre Coordonnateur des Centres de Références  des maladies inflammatoires du foie et des voies biliaires , situé à l’Hôpital Saint-Antoine à Paris pour savoir s’ils avaient des recommandations particulières pour « nos »  maladies, afin de faire face au Covid-19.

Voici la Réponse du Dr. Christophe Corpechot :

« …. Vis à vis des populations à risque, dont font partie les patients sous immunosuppresseurs et les patients ayant un maladie sévère (cirrhose), le risque paraît comparable à celui de la grippe, absence de prophylaxie mise à part. Mais nous manquons encore de données pour répondre à cette question… »

Par ailleurs, le Journal Libération® publie  une interview du Pr. Eric Caumes , Chef du Service des Maladies Infectieuses de l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris: il  nous donne la vision d’un spécialiste de terrain de ces maladies et pourra vous donner un éclairage complémentaire sur la situation.

 

> création : DaLe, albi, le 02/03/2020
> source: albi, ChCo,CHU Saint-Antoine Paris , Libération® du 01/03/2020