Sélectionner une page

Les projets de Recherche soutenus par albi

Albi, une association agréée par le Ministère de la Santé au service des malades

Albi, agréée par le Ministère de la Santé et des Solidarités est une association régie selon à loi 1901. Elle est animée par des bénévoles. La grande majorité de ses 550 membres sont des malades atteints de Cholangite Biliaire Primitive (CBP), de Cholangite Sclérosante Primitive (CSP),d’Hépatite Auto-Immune(HAI)et du syndrome LPAC. Ce sont des maladies rares, incurables mal connues du corps médical. La rareté de ces maladies a des conséquences graves concernant la Recherche: Etant rares, elles n’intéressent pas ou peu les responsables politiques. Elles intéressent aussi peu de chercheurs par manque de notoriété. Enfin ces maladies intéressent très rarement l’industrie pharmaceutique à cause du marché trop étroit… Et globalement la Recherche sur ces maladies souffre d’un manque criant de moyens financiers et humains.Tout cela explique que depuis 30 ans, aucun nouveau médicament n’est apparu disponible pour soigner tous les malades.

Les projets de Recherche soutenus par albi:  

Le Conseil d’administration d’albi a donc décidé de participer au financement des recherches suivantes :

– Projet de recherche (1*) concernant à la fois la CBP et la CSP pour mieux comprendre les mécanismes immunitaires en jeu dans les deux maladies en liaison avec le microbiote intestinal et leurs impacts respectifs sur le développement du cholangiocarcinome. Ce projet est très prometteur pour les 2 maladies par les résultats partiels obtenus depuis deux ans ; ce projet nécessitera encore 2 ans de travaux.

– Projet de recherche (2**) dont l’objectif est de mieux comprendre les mécanismes immunitaires de l’hépatite auto-immune(HAI) et l’impact sur le degré de sévérité et progression de la maladie. Ce projet en est à sa troisième année et lui aussi montre des avancées dans la compréhension des mécanismes immunitaires de l’HAI.

– Projet de recherche (3***) qui va comparer l’amélioration de la fatigue, symptôme le plus fréquent de toutes nos maladies, par des traitements utilisant des méthodes psychopédagogiques et l’hypnose. La fatigue n’a à ce jour aucune réponse médicale tangible. Ce projet a pris de retard et démarre en cette fin d’année 2018.

– Projet de Recherche COLPAC (4****) En 2001 l’équipe d’hépatologues et de Chercheurs  de l’Hôpital Saint Antoine  de L’INSERM ont mis en évidence pour la 1èrefois au monde une maladie particulière faisant partie des Lithiases biliaires appelé syndrome LPAC ; Le projet COLPAC a pour objectif de collecter les données médicales et biologiques des personnes atteintes de cette pathologie afin de mieux  comprendre cette nouvelle maladie. Cliquez ici pour participer à cette étude Albi soutient cette étude, entièrement financée sur fonds publics, et fait partie du comité directeur de cette recherche.

Compléments d’informations sur les projets de recherche en cours :

(1*) Ce projet est dirigé par le Pr. Guido Kroemer, chercheur en immunologie et cancérologie de renom international à l’institut Gustave Roussy de Villejuif et à la faculté de Médecine de Paris ; il est assisté pour son expertise en hépatologie par le Pr. Raoul Poupon, hépatologue de renommée mondiale, à l’origine du seul remède de base de la CBP et la CSP utilisé depuis 30 ans dans le monde entier.Quelques liens Internet concernant le Pr Guido Kroemer et le Professeur Raoul Poupon :

http://www.kroemerlab.com/index.php/biography

https://www.gustaveroussy.fr/fr/content/apoptose-cancer-et-immunité-membres-de-léquipe

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/decryptage/2015/12/10/le-pr-guido-kroemer-la-cellule-entre-la-vie-et-la-mort_785496

https://afef.asso.fr/wp-content/uploads/2018/04/AFEF_1995-98.pdf

(2**) Ce projet est dirigé par Madame Sophie Conchon, Docteur ès Sciences, Directrice de Recherche à l’INSERM de Nantes en collaboration avec le Docteur Jérôme Gourant, Praticien Hospitalier en Hépatologie   au CHRU de Nantes et les Hôpitaux du Grand Ouest

(3***) Ce projet est dirigé par Madame Aurélie Untas, Professeur de Psychologie de la Santé à l’Université Paris-Descartes, soutenu par le Centre de Référence National des Maladies du Foie et des voies Biliaires de l’Hôpital Saint-Antoine de Paris

(4****) Ce projet est dirigé par le Docteur Christophe Corpechot, Praticien Hospitalier, Coordonnateur des Centres de Références des maladies inflammatoires des voies biliaires et des hépatites auto-immunes, chercheur à l’Hôpital Saint Antoine à Paris, en liaison avec tous les centres hospitaliers de la filiière Filfoie.