Le PET Scan, un espoir pour le diagnostic précoce du cholangiocarcinome ?

Keiding S, Hansen SB, Rasmussen HH, Gee A, Kruse A, Roelsgaard K, et al.

Detection of cholangiocarcinoma in primary sclerosing cholangitis by positron emission tomography.
Hepatology 1998;28:700-6.

La détection du cholangiocarcinome (CC) est extrêmement difficile chez les patients ayant une CSP. En conséquence son diagnostic est habituellement tardif et son pronostic catastrophique. La tomographie par émission de positons (TEP) utilisant le [18F] fluoro-2-déoxy-D-glucose (FDG) pourrait permettre un diagnostic plus précoce. En effet, les cellules tumorales ont un métabolisme du glucose très actif et accumulent le FDG phosphorylé. C’est notamment le cas du cholangiocarcinome (CC). En revanche, les hépatocytes ont une activité élevée en glucose-6-phosphatase. De ce fait, le FDG phosphorylé est hydrolysé et s’accumule peu dans les cellules du carcinome hépatocellulaire. Dans le foie, la tomographie par émission de positons pourrait donc permettre de faire le diagnostic du cholangiocarcinome de façon spécifique.

Cette prédiction s’est révélée exacte dans l’étude préliminaire de Keiding et al chez 9 patients atteints de CSP non compliquée, 6 patients atteints de CSP compliquée de CC et 5 témoins. Chez tous les patients atteints de CC, 2 à 7 zones « chaudes » ont été détectées, d’un volume de 1 à 45 ml. Aucune anomalie n’a été observée chez les patients atteints de CSP non compliquée ni chez les témoins . Cependant, les dimensions anatomiques (ou en imagerie conventionnelle) des CC détectés n’ont pas été précisées.

D’un point de vue plus général, les remarques suivantes peuvent être faites. Les CC ayant souvent un fort contingent fibreux, un risque de sous estimation de la taille du CC par la TEP est possible. A l’inverse, les leucocytes pouvant accumuler le FDG phosphorylé et la CSP étant caractérisée par la survenue d’infections bactériennes des voies biliaires, des zones « chaudes » pourraient ne pas être en rapport avec un CC (faux positifs). Ces résultats intéressants mais très préliminaires restent donc à valider de façon prospective sur une large population de CSP non sélectionnées.