Sélectionner une page

Comment préparer sa consultation ?

Quelques conseils pour bien préparer votre consultation avec un médecin spécialiste

Nos médecins sont très sollicités. Leur temps est compté. Lors d’une première consultation, leur objectif est de poser le bon diagnostic et de nous proposer le meilleur traitement. Les consultations suivantes sont aussi importantes, car il s’agit du suivi de nos réponses aux traitements préconisés et de l’accompagnement de notre état de santé.

Aussi si vous souhaitez tirer le meilleur parti d’une consultation programmée, investissez un peu de temps à sa préparation. Ainsi, vous serez mieux disposé(e) pour établir un vrai échange avec votre médecin ; vous lui apporterez toute l’information disponible, pour l’aider dans son analyse et vous ne le regretterez pas, rentré(e) chez vous, d’avoir oublié de poser sur place toutes les questions qui pourtant vous taraudent.

Conseils de préparation AVANT la consultation:  

  • Installez-vous avec un papier et un crayon et commencez par faire des listes.
    • Listez les sujets que vous souhaitez aborder, vos préoccupations et vos objectifs. Ensuite organisez cette liste  par sujet et par priorité. Rédigez avec précision, car il arrive qu’en face du médecin, les mots nous manquent.
    • Listez les situations (moments de la journée, après avoir mangé, en faisant un exercice,…) où il y a recrudescence ou soulagement de vos symptômes.
    • Listez tous les remèdes que vous prenez déjà, sur ordonnance ou en automédication, de façon quotidienne ou ponctuelle : médicaments, parapharmacie, phytothérapie, traitement hormonal, compléments alimentaires, etc. Notez les noms et apportez les notices.
    • Notez les difficultés que vous avez à suivre certains traitements, et leurs éventuels effets secondaires.
  • Organisez votre dossier médical
    • Rassemblez vos derniers examens (bilan sanguin, radios, compte-rendu, etc.). Présentez-les de façon chronologique, le plus récent en premier.
    • Dans le cadre d’une première consultation, pensez à avoir une synthèse de votre historique médical personnel : éventuels problèmes cardiaques, tension, thyroïde, saignements, ulcère, arthrite, problèmes rénaux, chirurgies, allergies, diabète, etc.
    • Le médecin peut vous interroger sur l’historique médical familial proche : cancer, maladies auto immunes, problèmes intestinaux, diabètes, autres problèmes significatifs. Etabllssez donc cette dernière liste.
    • Collectez les formulaires que le médecin devra remplir : prise en charge de transport, attestation pour le travail, …
  • Préparez un porte-documents avec ces listes et dossiers ainsi que de quoi prendre des notes pendant la consultation.  

Conseils à suivre PENDANT la consultation:  

  • Présentez vos documents au médecin: il jugera ce qui lui est immédiatement utile.
  • Au début du rendez vous, après avoir écouté ce que le médecin à à vous dire, énoncez vos questions les plus importantes.
  • Faîtes-vous expliquer les éventuelles différentes options de traitements, leur durée, les examens à subir.
  • Indiquez, le cas échéant, vos difficultés à suivre les traitements.
  • Vérifiez si vos questions ont obtenu une réponse, et une réponse claire. Si vous n’avez pas bien compris, demandez une précision. Vous pouvez reformuler:  » si j’ai bien compris … »
  • N’hésitez pas à aborder les questions touchant l’accompagnement médico-social: coûts et remboursements, inscription éventuelle en affection longue durée (ALD), recours à une assistante sociale, soutien psychologique, aide au quotidien, difficultés par rapport au travail, etc.
  • Vous devez partir en sachant:
    • Quand aura lieu la prochaine consultation.
    • Quant devraient apparaître les effets du traitement, lors d’une première consultation
    • Dans quelles circonstances vous devez le contacter.
    • La personne qui pourrait répondre à toutes vos questions ultérieures concernant votre parcours de soins.

Conseils à suivre APRES la consultation:

  • Votre médecin est la personne la mieux adaptée pour vous aider à retrouver votre santé et votre bonne forme. Prenez donc grand soin pour choisir celui (celle) qui va vous accompagner tout au long de votre vie. Et, pour bien le(la) choisir, trois conditions sont nécessaires:
    • l’expertise scientifique,
    • l’expérience dans le suivi des maladies qui vous concernent,
    • la possibilité d’établir une relation de confiance
  • Ce dernier point est capital. La confiance que vous avez dans votre médecin et dans les soins prescrits font partie de l’efficacité du traitement. Osez poser toutes vos questions. Mais n’oubliez pas que les maladies étant rares et complexes, les médecins peuvent parfois ne pas savoir apporter de réponse à toutes les questions. C’est honnête de leur part de dire « je ne sais pas ».
  • Si vous êtes insatisfait de votre rendez-vous et de la relation qui s’est établie avec le médecin, rappelez vous qu’en France, nous avons toute latitude de solliciter un second avis auprès d’un confrère ; Et qu’à l’issue de cette seconde consultation, vous pouvez décider de poursuivre avec ce dernier. Si vous souhaitez changer de médecin en cours de route, c’est toujours possible.
  • Par ailleurs, sachez que vous pouvez vous faire accompagner en consultation par une personne de votre choix, et non nécessairement par un proche parent. Attention, il ne faut pas que cette personne prenne votre place dans la relation avec le médecin! Elle doit rester discrète, écouter attentivement, prendre des notes et vous rappeler les questions que vous voulez poser. Par courtoisie, vous préviendrez le médecin de cet accompagnateur et de sa qualité. Le médecin pourra d’ailleurs, à un moment ou un autre, pour une raison lui appartenant, solliciter un temps de colloque singulier avec vous et reconduire votre accompagnateur à la porte.
  • Enfin, hésitez pas à contacter l’association pour échanger sur cette consultation, en amont pour s’y préparer, en aval pour faire le point.

P.S. : parfois, il ya des médecins qui ne sont pas habitués à recevoir un patient très bien préparé à une première consultation. Faites preuve de patience et de compréhension : pendant des années, les malades ont été infantilisés, tout reposant sur le médecin. Mais à cette époque, ils avaient plus de temps.

 

> création: AnLe, albi, le 29/03/2007
> rédaction: AnLe, albi, le 29/03/2007.                                    
> révision: AnLe, albi, le 06/02/2017.
> révision PaCo/AnLe le11/04/2020