Sélectionner une page

L'Urso est efficace dans un modèle expérimental d'hépatite autoimmune

Il a été rapporté que l’urso (Acide Ursodésoxycholique) pourrait être efficace dans certaines formes d’intensité modérée d’hépatite auto-immune.

En outre, ses propriétés immunosuppressives in vivo sont mal connues. Les auteurs japonais ont étudié dans cette étude les effets de l’urso dans un modèle d’hépatite auto-immune, bien établi (Eur J Pharmacol, 2008, 6 : 578). Dans ce modèle, l’urso a réduit l’importance de la nécrose hépatique et de l’inflammation et en même tempsa réduit les concentrations de cytokines impliquées dans cette hépatite à savoir le Tumor Necrosis Factor et le Macrophage Inflammatory Protein 2.

Dans une autre étude, ces chercheurs ont montré que l’urso protégeait le foie en induisant également les défenses contre le stress oxydatif.

Publié dans Le point recherche #3 | Septembre 2008 | Rédaction Prof. Poupon Centre de Référence des Maladies Inflammatoires des Voies Biliaires, Hôpital Saint Antoine